Injection de fer

Le fer est un des sels minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Il participe entre autre à la fabrication de l’hémoglobine des globules rouges, permettant le transport de l’oxygène dans le sang.

 

La carence en fer est une pathologie fréquente. Elle peut être responsable de multiples symptômes : fatigue, trouble de l’attention et de la mémoire, chute des cheveux…

Si rien n’est fait pour lutter contre cette carence, il peut s’installer une anémie, c’est à dire une chute du taux d’hémoglobine. Les symptômes peuvent être alors plus intenses : tachycardie et palpitation, difficultés respiratoires, maux de tête, pâleur cutanée, œdèmes des membres inferieurs…

 

Lorsque l’administration de fer par voie orale est impossible, mal tolérée ou inefficace, il faut procéder à une administration par voie intraveineuse. En conformité avec les recommandations de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, le CENI peut vous proposer ce traitement.

PRISE EN CHARGE MEDICALE

Les consultations préalables

Adressé par votre médecin traitant, vous bénéficierez d’une consultation auprès d’un médecin hépato-gastro-entérologue qui vous expliquera l’intérêt et les modalités du traitement. Il pourra vous être demandé un complément de bilan biologique sanguin. La date de la perfusion sera fixée à ce moment là (les mercredis ou les jeudis).

Remarque : vous ne pourrez pas bénéficier de ce traitement en cas d'antécédent d'allergie médicamenteuse grave, d'asthme sévère, d'affections immunitaires ou inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, lupus…), de grossesse en cours.

Consentement éclairé

Lors des consultations préalables, il vous sera remis une fiche d’informations médicales concernant le traitement, afin de recueillir votre consentement. Ce document devra être rapporté signé le jour de la perfusion.

 

Le jour du traitement

 

Il n’est pas nécessaire de venir à jeun.

Vous serez pris en charge par une infirmière du CENI, qui vous posera un cathéter et qui vous administrera le traitement. La durée minimale de perfusion est de 30 minutes. Par la suite, vous resterez en surveillance en salle de perfusion, allongé, au minimum 30 minutes.

Un médecin hépato-gastro-entérologue viendra alors vous voir pour autoriser la sortie. Il vous sera remis une ordonnance de prise de sang, afin de vérifier à distance l’efficacité du traitement, et juger l’intérêt d’une nouvelle séance de perfusion.